maison 3D

Dans cet article nous expliquons comment les imprimantes 3D sont capables de réaliser des maisons en 3D grâce à l’extrusion de pâte.

Les technologies utilisées pour l’impression 3D de maisons

Dans l’impression 3D des maisons on utilise la technologie de l’extrusion. Certaines imprimantes 3D de construction sont comme les imprimantes 3D FDM / FFF de bureau très grand format (type portique ou “gantry”), alors que d’autres se composent d’un bras mécanique tournant sur lui-même.
Dans les deux cas, du matériau pâteux comme le béton est exploité comme filament. Le matériau est repoussé à travers une buse spéciale dans le but de former des couches. L’extrusion de pâte peut être assimilée à l’utilisation d’une poche à douille pour étaler du glaçage sur un gâteau.
L’imprimante réalise les murs et les fondations du bâtiment ou de la maison, couche par couche. Certaines imprimantes 3D de béton, pourtant, sont utilisées en vue d’imprimer des moules à briques en 3D. Les briques sont empilées, manuellement(ou avec un bras robotisé), les unes sur les autres, une fois moulées.

Les Avantages de l’impression 3D de bâtiments


• Écologique : les maisons imprimées en 3D peuvent être réalisées avec des matériaux organiques et respectueux de l’environnement. En outre, certaines imprimantes 3D de béton génèrent peu d’émissions CO2 puisqu’ils utilisent de l’énergie solaire.
• Abordable : les imprimantes 3D de maison peuvent réaliser des logements bon marché avec des matériaux organiques, c’est porteur d’avenir notamment pour les régions du monde touchées par les catastrophes naturelles ou par la pauvreté.
• Économies d’échelle : l’impression 3D de maison diminue certains coûts de construction. Alors, le prix d’un mètre carré de mur avec les méthodes de construction traditionnelles est plus élevé par rapport à celui avec l’imprimante 3D.
• Efficace : étant donné que les matériaux indispensables à l’impression 3D maison sont imprimés sur demande, les machines provoquent moins de déchets. En outre, les imprimantes de construction 3D peuvent terminer les fondations d’une maison en quelques jours, tandis que les méthodes de construction traditionnelles les finissent pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.
• Flexible : avec une imprimante de béton 3D, on peut créer des façades uniques et des murs courbés facilement. (Heureusement qu’il est possible également d’imprimer des meubles en 3D pour qu’ils soient appropriés aux courbes !)
Vous trouverez plus d’informations concernant cette technologie sur ébavurage.

Les limites de l’impression 3D de bâtiments :

• Investissement coûteux : le prix d’une imprimante 3D de construction peut atteindre jusqu’à un million de dollars.
• Construction partielle : les imprimantes 3D de maison ne construisent que la charpente du bâtiment. Généralement, le processus d’impression 3D est interrompu dans le but d’installer manuellement l’électricité, la plomberie et les barres d’armature.
• Surface extérieure rugueuse : la majorité des surfaces extérieures des maisons imprimées en 3D ne sont pas autant lisses que celles des maisons traditionnelles.
• Absence de certification : les chantiers de construction sont généralement réglementés par la loi. Il y a de nombreuses normes de sécurité importantes à respecter, ce qui peut être difficile avec les techniques d’impression 3D (stabilité dimensionnelle, répétabilité variable, etc.).

admin

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot ayrl ?

Fil RSS des commentaires de cet article