roulage

Vous avez entendu parler de roulage de cône mais ne savez pas exactement de quoi il s’agit ? Ce processus permet de donner à des plaques planes de tôle une forme cylindrique : un cône, un cylindre, un tronc de cône...

Quel est le processus du roulage de cône ?

Le roulage de cône s’effectue à l’aide de machines. Il en existe plusieurs : la rouleuse pyramide à 3 ou 4 rouleaux, la plieuse, la presse plieuse ou encore, très peu utilisés, les outils artisanaux. On peut aussi utiliser la technique du croquage de tôle, qui consiste à faire une succession de plis sur une plaque de tôle afin de lui donner un aspect cylindrique.

Que se passe-t-il réellement lors du roulage de cône ?

Les plaques de tôles sont constituées de fibres, présentes dans le métal. En allongeant les fibres de l’extérieur et en comprimant les fibres de l’intérieur, la plaque se roule, ce qui permet de créer des cônes, cylindres, viroles, troncs de cône…

Quelle machine utiliser pour faire du roulage de cône ?

Les machines pour faire du roulage de cône sont au nombre de 3. La rouleuse pyramidale à 3 rouleaux est équipée d’un rouleau supérieur qui pivote lorsque la plaque est roulée. Malheureusement, cette machine ne permet pas de faire du croquage de tôle. Il existe aussi la rouleuse planeur : celle-ci est équipée de 3 rouleaux, dont son rouleau supérieur qui est motorisé et qui entraîne la tôle. C’est le rouleau excentré qui donne sa forme à la tôle. Avec cette machine, il est possible de faire du croquage de tôle : il suffit de retourner la tôle pendant le processus. La dernière machine est la rouleuse croqueur, qui comporte 4 rouleaux, ce qui est idéal pour faire un croquage de tôle. Deux des quatre rouleaux permettent de faire un cintrage de tôle.

admin

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot kpdixg ?

Fil RSS des commentaires de cet article